Author Archives: Equipe WEB

03-2017 Infopolis Recrute un Développeur Web

 

Infopolis, est une société implantée à Toulouse depuis 2006, nous sommes spécialisés dans le Développement web sur mesure d’application mobile, site web, logiciel de gestion commerciale, interconnexion de systèmes d’information distincts…

Nous recherchons pour un de nos Clients basé en centre-ville de Toulouse, un(une)  Développeur Web pour intégrer une équipe de développeurs Front / Back End confirmés. Vous serez chargé(e) d’assurer les missions suivantes sans que la liste soit exhaustive :

-        Réalisation et évolutions de modules PHP

-        Élaboration de spécifications techniques

-        Développement et tests unitaires des nouveaux programmes informatiques

-        Intégration de charte graphique

-        Maintenance corrective

Vous interviendrez sur plusieurs domaines distincts :

-        Une plate-forme d’affiliation

-        Une flotte de sites internet, de landing page et de formulaires,

-        Un CRM de courtier en financement

De formation Bac+3 minimum, vous justifiez d’une expérience de Développement en environnement LAMP. (Les débutants sont acceptés, vous justifiez idéalement de 2 ans d’expérience).

Vous êtes dynamique, motivé, enthousiaste et maîtrisez les techniques de développement web ? ce job est fait pour vous.

Les environnements techniques de la plateforme de développement sont :
Linux, Apache, MySQL et PHP, JavaScript, Css, html, Java, Symfony 2, Git, WordPress

Si vous êtes disponible, partant pour cette aventure web, adressez-nous votre CV et votre lettre de motivation sans plus attendre à toulouse@infopolis.fr
Le poste en CDI est à pourvoir immédiatement.

Prestashop : La solution pour votre site E-commerce

0vjz8

PrestaShop est une application Web open source permettant de créer une boutique en ligne.

Fondé en 2007, PrestaShop est LA référence en E-commerce :

  • 165 000 boutiques en ligne
  • 163 pays utilisateurs
  • traduit en 42 langues
  • gestion d’un catalogue de milliers d’articles
  • adaptable à toutes les plateformes (PC, Smartphone, Tablette)

PrestaShop est le choix idéal en raison de sa flexibilité et de sa facilité d’utilisation.

L’une des caractéristiques les plus importantes est le fait que Prestashop soit une solution Libre; Il n’y a pas de commissions sur les ventes et transactions.
Vous êtes pleinement propriétaires de votre boutique.
Mais Prestashop c’est aussi un référencement naturel performant qui vous permet d’être trouvé plus facilement par vos clients, des outils marketing pour augmenter votre chiffre d’affaire et beaucoup d’autres outils pour dynamiser vos ventes.
Kubb

Notre dernière réalisation : www.kubb.eu

Kubb est en train de révolutionner le monde de l’informatique avec un ordinateur en forme de cube parfait alliant esthétisme et puissance.

Cette société nous a confié le développement de son site E-commerce.

En développant leur nouveau site avec Prestashop, nous leur avons permis de travailler avec un outil simple d’utilisation et optimisé pour la vente.

Boutique en ligne
Infopolis s’est depuis longtemps spécialisée dans le développement de site e-commerce Prestashop.

Choisir Infopolis son site e-commerce, c’est travailler avec :
  • un chef de projet qui sera votre interlocuteur du lancement de projet à la mise en ligne de votre site,
  • un Graphiste qui réalisera tout le design de votre site afin de créer une e-boutique entièrement sur-mesure et personnalisée en fonction de vos envies,
  • Un développeur qui créera votre site et interconnectera votre e-boutique avec vos logiciels interne de gestion.

Capture

2015 : L’année des objets connectés?

Nous avons tous déjà entendu parler des objets connectés. Une montre reliée directement à votre portable, lunettes de réalité augmenté, voitures et motos connectés. Le champ des possibilités d’innovations concernant ce nouveau marché en croissance est sans limite. Infopolis vous propose de plonger dans cette nouvelle technologie afin d’imaginer comment sera le monde de demain, connecté.

internet of things 1

45% des américains et 32% des Européens souhaitent investir.

Selon l’analyste de Forrester, Thomas Husson, la raison de l’engouement Américain pour ces objets intelligents est directement lié à la volonté naissante (et encourageante) de « lever les yeux de son portable ». En effet, 45% des américains avouent en avoir marre de devoir sortir leurs téléphones pour accéder à leurs notifications. Ce changement comportementale annonce une évolution majeure dans l’utilisation des nouvelles technologies quand on sait qu’aujourd’hui 50 % des français sont des mobinautes (sujet abordé lors de la DevCom par l’équipe d’Infopolis). L’ère du smartphone est donc en train de vivre une révolution dans laquelle nos téléphones ne seront plus que les cerveaux des objets qui nous entourent.

Si 45 % des américains envisagent d’acheter des objets connectés en 2015, les européens sont 32% à vouloir se laisser tenter par cette nouvelle technologie prometteuse. Ce sont ces chiffres très positifs qui ont affolés les fabricants de nouvelles technologies en quelques mois. Sony, Samsung, LG, Apple, se sont tous rués sur cet eldorado 2.0, les collines de la  silicone valley, berceau du high-tech, ont fleuris de start-up dans lesquels le fleuron international des ingénieurs et développeurs travaillent à l’élaboration de l’objet connecté de demain.

Cette migration des cerveaux des nouvelles technologies vers ce nouveau marché annonce une expansion considérable du nombre d’objets connectés dans les prochaines années.

info-objet-connecte-par-personne

Cette étude réalisée par Cisco montre la croissance considérable que connaissent les objets connectés et le futur de ces objets 2.0.

 

Ces 25 milliards d’objets connectés en 2015 seront naturellement des objets du quotidien qui toucheront majoritairement des domaines variés. Les principaux marchés sont ceux de la sécurité, du confort, du sport, de l’énergie, de la santé et des loisirs. Nous pouvons déjà noter la domination du marché par 3 secteurs.

En effet, on peut déjà relever trois secteurs pour lesquels les objets connectés sont très présents :

Le sport connecté

Avec pour ambassadeur les nombreuses montres connectés et autres traqueurs d’activités, permettant de retrouver sur le Cloud toutes les informations concernant les différentes activités physiques réalisées dans la journée. Mais le sport connecté est déjà en train de conquérir tous les sports, tous les objets. Raquettes de tennis, skateboard, roller, masque de ski et même planche de surf!

Notons que depuis quelques années la plupart des joueurs de rugby portent des capteurs pendant les matchs et Top14 et coupe d’Europe afin d’analyser leurs performances.

La maison connectée

Le secteur de la domotique connait aussi une réelle expansion depuis l’arrivée des objets connectés, vous pouvez aujourd’hui contrôler votre maison depuis votre smartphone, et ceux sans problème. Régler le chauffage avant votre retour, fermer vos volets, changer de chaîne, se faire un café et même ouvrir la porte de chez soi depuis son smartphone.

La santé connectée

Parmi ces trois secteurs, celui de la santé connectée est l’un des plus innovant et prometteur. Sous forme de simple montre relevant votre activité cardiaque et autres informations aux balances connectés la santé connectée va révolutionner votre quotidien. Les entreprises souhaitent combattre les maladies de tous les jours à l’aide de ces objets 2.0, preuve de cette volonté, la cuillère connectée Liftware pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, une cuillère qui s’auto-stabilise afin de minimiser les tremblements du malade.

 

Les insolites connectés

En ces périodes de fêtes, Infopolis vous propose le Top3 des objets connectés insolites!

 

Le ballon de basket connecté : Il vous donnera des statistiques sur vos lancers, saura déceler de quelle main vous êtes le plus adroit et vous pourrez consulter ces informations directement sur le cloud. (The ball don’t lie)

Le plus étonnant est ce papier connecté, encore en phase de développement, ce papier fonctionnant à l’encre technologique est en fait un véritable écran connecté à internet!

Pour finir, l’objet connecté pour les enfants et pour leurs dents, la brosse à dent connectée qui apprend à vos enfants comment se laver les dents.

 

 

INFOPOLIS vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année, high-techs et heureuses.

App mobile ou Site-mobile, les 3 points à connaître, résumé de notre intervention au #DevCom #Toulouse

Infopolis était présente au DevCom Midi-Pyrénées. Le 11ième salon sur le Développement Commerciale a eu lieu hier, jeudi 4 décembre à la cité de l’entreprise Entiore. C’est l’équipe de l’application pour Smartphone ICE Geoalert qui s’y est rendu afin de participer à une conférence sur le m-commerce, retour sur cet événement en 3 points.

« Tablettes, Smartphones, responsive design, applis, mobiles… Quel plan d’action m-commerce pour acquérir et fidéliser vos clients? »

Raphaël D’alterio, développeur chez Infopolis, et Romain Quédreux, responsable marketing, ont été invités par l’organisation du Devcom afin de répondre à cette problématique face aux entrepreneurs présents au salon. Accompagnés par Jean-Richard Maguet de Mobeefox nous avons abordé les thématiques suivantes.

  photo

1) Analyser l’activité de ses mobinautes

Comme toujours dans le monde du commerce, la prise de décision est précédée d’une phase d’analyse primordiale. L’engouement pour les applications mobiles depuis quelques années a créé un marché très concurrentiel, sur lequel il n’est pas toujours facile de s’aventurer. Il est donc toujours important de s’entourer de professionnels. Afin d’analyser la pertinence du développement d’une application mobile de nombreux outils sont mis à notre disposition, notamment, le plus connus, Google analytics. Cet outil, proposé gratuitement par la firme éponyme, permet de connaître la nature de la fréquentation de votre site internet.

Quel pourcentage de vos visiteurs navigue sur votre site via  mobile ou tablette? Quel support est utilisé?

Ces questions simples sont de réels indicateurs à prendre en considération afin d’optimiser son entrée sur le marché du m-commerce. Une utilisation massive de supports mobiles de vos internautes poussera à se poser la  question de la création d’une application, alors qu’une utilisation moindre amènera plutôt à la mise en place d’un site responsive design (format de site internet adaptable à tout type de support, résolutions et tailles d’écran) ou de la création d’un site mobile.

Le mot d’ordre de cette 11ième édition du DevCom était le suivant : Il faut être présent sur Internet. Aujourd’hui, beaucoup trop de TPE et PME française n’osent pas créer de sites internet, ce qui est une réelle erreur quand on sait que plus de 80% des français sont des internautes. Afin de limiter les coûts, Infopolis vous conseille d’opter pour un site web responsive design dès la création de votre site afin de pouvoir être présent sur tous les supports dès la création de votre site internet.

2) Application ou site mobile ?

Une fois cette étude réalisée, il est temps pour vous de prendre une décision. Afin de maximiser votre prise de décision, il est important de bien distinguer les deux médias.

Le site-mobile est un site spécialement réalisé pour les internautes d’une marque. Plus proche du site web classique, il permettra au client de naviguer sur les différents menus du site comme nous en avons tous l’habitude. L’avantage principale, en plus de son faible coût est qu’il est facilement accessible sur internet et facile d’utilisation. A contrario, les applications mobiles doivent être téléchargées par le consommateur pour pouvoir être utilisées. De plus, une app représente un coût important, il est donc primordiale de connaître l’avantage que nous apportera ce nouveau média de communication.

Plus ergonomique, simple d’utilisation et souvent au design plus attractif l’app offrira au consommateur une expérience directe avec la marque. De plus, les applications mobiles amènent facilement à une fidélisation du client.

« L’application va directement offrir des informations plus concises et simples et amènera à une action rapide du consommateur alors que l’utilisation du site mobile demande à l’utilisateur de naviguer sur le site pour atteindre son but. L’application offrira directement les différentes informations et montrera au client de manière concrète les apports de l’app. Il faut vraiment connaître la valeur ajouté et l’avantage concurrentiel que nous procurera cette app avant de mettre en place un processus de création » Romain Quédreux

La réelle différence entre ces deux technologies est technique, comme l’a expliqué Raphaël D’Alterio, l’application pourra utiliser les différents outils du smartphone utilisé (GPS, appareil photo, etc) alors que le site mobile ne pourra pas.

« La vraie question à se poser est : le consommateur aura-t-il besoin d’internet pour naviguer notre application? Car en effet, les sites mobiles ne fonctionnent pas sans internet alors que les applications peuvent être programmées afin d’offrir du contenu sans données de connexion » Raphaël D’Alterio

 

3) Comment exister dans la jungle de l’APP Store/Androïd Market?

Le plus important sera la pertinence de l’application, plus nous répondrons de manière efficiente à la problématique de notre clientèle, plus notre application sera bien notée et téléchargée et donc de mieux en mieux classée dans ces marchés virtuels. Afin d’être pertinent, Raphaël D’Alterio nous confie son astuce des trois clics : « votre consommateur doit pouvoir atteindre toutes les fonctionnalités de votre site ou application en seulement 3 clics ».

Le plus important est de répondre tout simplement au besoin du client de la plus simple des manières afin de fournir au client l’environnement qu’il attend.

Vous souhaitez développer votre application ou un site-mobile afin de communiquer et de répondre aux besoins de vos clients, contactez-nous !

 

Les applications mobiles, nouveau vecteur de croissance pour les entreprises.

Comme nous l’évoquions dans l’article précédent (Voir l’article précédent) Google reproche aux applications mobiles de court-circuiter les recherches Internet via moteurs de recherche en offrant des liens directs vers des sites commerciaux. Cette remarque découle d’un réel constat : nous fréquentons moins les sites internet [1] et ce à cause des applications mobiles. En effet, les applications mobiles ou tablettes sont utilisés comme des filtres à nos recherches Internet. La spécificité de chaque application permet d’éviter quelques minutes de recherches sur un moteur tel que Google ou Bing et dans le monde hyper connecté dans lequel nous vivons, ces quelques minutes de recherches sont devenues un réel fardeau pour tout internaute.

Cette évolution impacte l’économie des applications qui devrait,  d’ici deux ans, dépasser les $80 milliards de dollars; c’est à dire trois fois plus qu’aujourd’hui, ce qui représente un véritable défi pour les entreprises qui ne sont pas préparées à ça. Ce nouveau vecteur de croissance pour les entreprises a très bien été repéré par l’entreprise CA Technologies (société éditrice de logiciel fondée à New-York) et par son PDG Mike Gregoire. C’est lors du « CA World ’14″ de Las Vegas, le 7 Novembre dernier que celui-ci a expliqué que cette nouvelle économie devait être utilisée, à la fois pour construire une relation durable avec ses consommateurs et ses clients, et également pour augmenter la productivité de ses employés.

Publicité de CA technologies comparant l’utilisation des applications à du speed dating (vidéos en anglais, sous-titre anglais disponibles)

Selon Mike Gregoire, l’utilisation d’application pour les entreprises est d’autant plus importante en vue des prochaines générations d’employés qui auront grandi dans cet environnement numérique. Selon le Directeur de CA Technologies, les entreprises qui ne passeront pas à cette nouvelle forme d’économie seront laissées derrière.

Nous vivons maintenant dans un monde dans lequel les consommateurs ne sont plus loyaux à une marque, à un produit ou à un service. Au contraire, ils sont loyaux à l’expérience complète qu’une entreprise va proposer. Et cette expérience passe par les logiciels, les applications. Autrement dit, les logiciels font partis du business.

Mike Grégoire

Le PDG de CA Technologies explique que la relation entre les consommateurs et les entreprises est en train de changer. Il y a encore 5 ans, les clients voulaient avoir un contact physique avec l’entreprise, pouvoir parler avec un conseiller ou dialoguer par e-mail directement avec un responsable. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, les clients veulent pouvoir échanger à tout moment, sans attente de réponse. Le nouveau moyen de soigner son CRM (Customer relationship management) est de proposer une application mobile à ses clients pour qu’ils puissent être en constante interaction avec l’entreprise. Les  applications mobiles sont devenues des vecteurs de communication incontournables pour les professionnels. En effet, ces petits programmes ludiques ou utilitaires permettent aux entreprises d’augmenter la visibilité et l’accessibilité de leurs produits, d’atteindre de nouveaux prospects et de fidéliser leurs clients. Malheureusement, la croissance exponentielle de ce secteur n’offre pas un réel avantage concurrentiel aux entreprises proposant une application, en effet, la croissance est telle que c’est tout simplement devenue une nécessité pour les entreprises souhaitant perdurer sur leur marché et garder leurs clients. [1] « La fréquentation des sites est en baisse… à cause des applications », Le Monde Economie, 28/08/2012, p.7.

Comment Apple souhaite concurrencer Google et Microsoft Bing ?

Jan Moesen, un développeur web hollandais a découvert un mystérieux robot indexant le web depuis une adresse IP d’Apple. Il a en effet remarqué qu’une partie de ses sites web était indexée par un agent d’Apple.

Il a alors étudié ce robot d’indexation et a très vite remarqué qu’il ne concernait que les parties texte des pages HTML, sans accéder au CSS, ni au JavaScript ou aux fichiers images. Le développeur a ainsi constaté que le robot d’indexation d’Apple se présentait comme étant « Mozilla / 5.0 (compatible; Fetcher / 0,1)».

L’adresse IP avec laquelle le robot a été repéré commence par « 17″, ce qui indiquerait que le code est bien émis par un serveur d’Apple. Cette nouveauté est possiblement liée à des améliorations de Spotlight dans les deux OS de la firme Mac OX 10.10 et IOS8. Les deux OS ont en effet été mis à jour cet automne de manière à permettre aux utilisateurs Apple d’accéder directement à du contenu web. Ce procédé permet à Apple d’éviter de passer par Google et Bing, les moteurs de recherche de référence.

La firme Google reprochait déjà le mois dernier à Amazon et aux applications mobiles (TripAdvisor, Facebook, Expedia) de les concurrencer en offrant des liens directs vers des sites web sans passer par un moteur de recherche. L’arrivée de la firme à la pomme pourrait accroître  considérablement cette concurrence dénoncée par Google (Eric Schmidt, chairman de Google qualifiait cette concurrence de « déloyale » le 13 octobre 2014 lors d’une conférence à Berlin).

En d’autres termes, nous avons créé des outils de recherche pour les utilisateurs, pas des sites web. Et c’est toute la motivation derrière l’ensemble de nos améliorations sur la dernière décennie.

Eric Schmidt, Patron de Google

Ce nouveau robot d’indexation Apple pourrait en fait être le fruit d’un projet top secret sur lequel travaillait Steve Jobs quand il était à la tête d’Apple, ce projet appelé « Found » dans lequel le créateur emblématique d’Apple voulait concurrencer et prendre la place de leader de Google sur le marché des moteurs de recherche. Car, comme tout le monde le sait, Steve Jobs détestait les situations de monopole, surtout quand Apple ne la détenait pas.

Steve Jobs aurait enregistré un discours pour célébrer un moteur de recherche qui effacerait Google en 2015. Même après sa mort, Steve Jobs reste un grand compétiteur dans le monde de l’informatique, du web et de l’high-tech.

Si cet article vous a plus, suivez nous sur TWITTER pour plus d’actualité Web et high-tech !

 

Source: www.lemondeinformatique.com ; https://www.youtube.com/watch?v=OSkvOIY-0s8

High-Tech et sécurité : Quand les nouvelles technologies viennent à votre secours

Depuis quelques années les nouvelles technologies travaillent pour assurer la sécurité et la santé de tous. Ces idées innovantes veillent sur nous et ce grâce à des objets du quotidien. Voici deux d’entre elles :

Le drone-ambulance de l’université de Delft.

Le 28 octobre dernier à l’université de Delft aux Pays-Bas, Alec Momont, un étudiant belge de 23 ans, a présenté son prototype de drone-ambulance. Celui-ci, construit spécialement pour transporter des défibrillateurs aux personnes victimes d’arrêts cardiaques, peut atteindre une vitesse de 100 km/h et retrouve la victime grâce à la géo localisation d’un appel d’urgence et aux données GPS. Cette nouvelle utilisation du drone permettra d’assurer une couverture quasiment totale des villes et une mise à disposition de défibrillateurs de manière optimale.

Environ 800.000 personnes subissent un arrêt cardiaque chaque année dans l’Union européenne, et seulement 8% d’entre elles survivent. La principale raison est le temps relativement long nécessaire aux services de secours pour se rendre sur place
Alec Momont

Selon son développeur ce drone permettrait d’assurer des chances de survie de 80% sur une zone de 12 kilomètres carrés.

Pour plus d’informations sur cette nouvelle utilisation des drones : Drone-ambulance, drone-sauveteur: Cinq engins qui pourraient sauver des vies

De plus en plus de ces innovations utilisent les données GPS pour porter secours, c’est le cas d’ICE GeoAlert.

Ice GeoAlert : déclencher une alerte géolocalisée en deux clics.

Cette application simple d’utilisation permet d’alerter ses proches ou les secours d’un quelconque problème (Agression, Malaise, Accident ou autre) et ce en simplement deux clics depuis votre SmartPhone. L’application, disponible sur IOS et Android, contient votre carnet de santé afin de recevoir des soins adaptés à vos besoins. Dès que votre alerte est envoyée, votre géolocalisation est directement répertoriée et envoyée à vos proches et aux secours, permettant une prise en charge

ICE GeoAlert est aussi dotée d’un système de « Tracking » permettant de sécuriser vos trajets, ceux de vos proches ou de vos enfants. Le système d’utilisation est très simple, il vous suffit de lancer le mode et de définir une heure d’alerte, si vous n’avez pas désactivé le mode à ce moment là une notification sera envoyée à vos proches avec un détail de votre parcours pendant tout le temps du Tracking.

Lorsque vous envoyez une alerte, votre proche reçoit directement votre position.

Lorsque vous envoyez une alerte, votre proche reçoit directement votre position GPS.

Avec Ice GeoAlert, vous pouvez envoyer des alertes géolocalisées en seulement deux clics.

Avec Ice GeoAlert, vous pouvez envoyer des alertes géolocalisées en seulement deux clics.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au-delà de son aspect urgentiste, l’application peut aussi permettre de préciser sa position en temps réel à ses contacts en leur adressant un message et ainsi indiquer un lieu de rencontre ou sa position.

Pour en savoir plus : Ice GeoAlert

Pour télécharger ICE GeoAlert :  iOS   Android 

Skype translator ou comment discuter avec le monde entier

Que ce soit pour une utilisation privée ou professionnelle, Skype est connu de tous comme étant le logiciel d’appels vidéos via internet le plus complet et facile d’utilisation, il est en effet très facile de communiquer avec des proches ou collaborateurs dans le monde entier et ce, sans problèmes liés à la distance. Avec Skype translator, la société ayant été rachetée par Microsoft en 2011 frappe fort et s’apprête à distancer la concurrence. Cette nouvelle fonction, qui avait été présentée au Code Conference (#CodeCon) en Californie en mai dernier, est enfin disponible dans sa version test. Skype Translator permettra une traduction de 45 langues différentes en cours de discussion. Lors de la présentation du projet en mai 2014, Gurdeep Singh Pall, dirigeant de l’éditeur s’était entretenue avec une collègue allemande et ce, chacun dans leurs langues respectives. La nouvelle fonctionnalité de skype offrait alors presque en temps réel une traduction écrite et vocale dans la langue de l’interlocuteur.

Cette nouvelle application de traduction simultanée sera donc très prochainement disponible pour les utilisateurs de « Windows 8.1 » et « Windows 10 Technical Preview » pour sa version test et lancé de manière définitive à la fin de l’année.

Skype invite tout le monde à s’inscrire pour utiliser Skype Translator Preview pour ensuite sélectionner les premiers utilisateurs de la version test en fonction de différents facteurs comme notamment les différentes langues utilisées et la date d’inscription.

Skype Translate demo at Microsoft’s Worldwide Partner Conference 2014

Dans notre industrie, nous parlons toujours de la poursuite du grand, du rêve, et de comment nous sommes seulement limités par le pouvoir de nos imaginations. Skype Translator est un de ces efforts, et j’ai hâte de vous tenir informé de notre voyage pour détruire de nouvelles barrières à la productivité et à la connexion humaine. 

Gurdeep Singh Pall, vice président de Microsoft.