Apple : des résultats trimestriels reflétant sa dépendance à l’Iphone

Ce mardi 21 Juillet ont été publiés les résultats de la firmes Apple qualifiés « d’extraordinaires » par Tim Cook, directeur général du groupe. Pourtant ce n’est pas le même sentiment ressenti côté Bourse, où son action chutait de 7%.

Comment comprendre cette opposition ?

 Il faut tout d’abord remarquer que le groupe a tout de même réalisé un deuxième trimestre au delà de ses espérances. Avec un chiffre d’affaires de 49,6 milliards de dollars, qui n’est certes pas son record mais tout de même encourageant, ajouté à une hausse de 37% sur un an des bénéfices nets alors de 10,7 milliards d’euros, Apple dépasse les attentes des analystes des financiers et justifie la qualification des résultats donnée par Tim Cook.

Comment expliquer alors le repli de la valeur de son action ? Et bien cela tient en très peu de choses : Pour commencer, de par son activité passé, Apple est devenue une des firmes avec laquelle les investisseurs sont les plus exigeants, attendant alors d’elle un dépassement des prédictions excessif, ce qui n’a pas été le cas ce trimestre.

De plus, les ventes des Iphones sont en baisse avec 47,5 millions d’unités écoulées contre 49 millions espérées. On voit alors se dessiner un épuisement de l’intérêt des Iphones, bien que M. Cook affirme que « l’Iphone a encore de très nombreuses années devant lui ».

Cette baisse aurait pu être compensée par les ventes d’un autre produit de la marque à la pomme, cependant les ventes des Ipads suivent le même schéma que celui des Iphones avec une chute de 23% des ventes en un an, passant alors de 16,35millions d’unités à 12,62 millions d’unités.

Seuls les Macs profitent d’un nombre de ventes en hausse ce trimestre, tandis que le nouveau produit, L’Apple Watch, déçoit. Les investisseurs comptaient sur celle-ci pour donner à la firme un nouveau souffle, pourtant, même si aucun chiffre n’a été donné par la firme à ce sujet, selon des estimations le chiffre d’affaire attribué à l’Apple Watch serait inférieur aux prédictions et aux attentes des investisseurs.

Graphique du CA d'Apple

Graphique du CA d’Apple

Que retenir de toutes ces données ?

Première capitalisation boursière mondiale, Apple reste une firme attractive et puissante. Cependant elle apparaît de plus en plus vulnérable, notamment à cause de sa dépendance à l’Iphone, qui représente à lui seul 63% du chiffre d’affaires d’Apple. La firme de Cupertino serait-elle en train de doucement perdre son attraction ? Comment peut-elle donner un nouveau souffle à ses ventes, et par la même à sa valeur pour les investisseurs et pour les consommateurs, qui tout deux l’attendent au tournant ?

Apple : des résultats trimestriels reflétant sa dépendance à l’Iphone
0 votes, 0.00 moyenne du classement (0% score)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>