Category Archives: Actualités Informatique

Actualités Informatique

Skype translator ou comment discuter avec le monde entier

Que ce soit pour une utilisation privée ou professionnelle, Skype est connu de tous comme étant le logiciel d’appels vidéos via internet le plus complet et facile d’utilisation, il est en effet très facile de communiquer avec des proches ou collaborateurs dans le monde entier et ce, sans problèmes liés à la distance. Avec Skype translator, la société ayant été rachetée par Microsoft en 2011 frappe fort et s’apprête à distancer la concurrence. Cette nouvelle fonction, qui avait été présentée au Code Conference (#CodeCon) en Californie en mai dernier, est enfin disponible dans sa version test. Skype Translator permettra une traduction de 45 langues différentes en cours de discussion. Lors de la présentation du projet en mai 2014, Gurdeep Singh Pall, dirigeant de l’éditeur s’était entretenue avec une collègue allemande et ce, chacun dans leurs langues respectives. La nouvelle fonctionnalité de skype offrait alors presque en temps réel une traduction écrite et vocale dans la langue de l’interlocuteur.

Cette nouvelle application de traduction simultanée sera donc très prochainement disponible pour les utilisateurs de « Windows 8.1 » et « Windows 10 Technical Preview » pour sa version test et lancé de manière définitive à la fin de l’année.

Skype invite tout le monde à s’inscrire pour utiliser Skype Translator Preview pour ensuite sélectionner les premiers utilisateurs de la version test en fonction de différents facteurs comme notamment les différentes langues utilisées et la date d’inscription.

Skype Translate demo at Microsoft’s Worldwide Partner Conference 2014

Dans notre industrie, nous parlons toujours de la poursuite du grand, du rêve, et de comment nous sommes seulement limités par le pouvoir de nos imaginations. Skype Translator est un de ces efforts, et j’ai hâte de vous tenir informé de notre voyage pour détruire de nouvelles barrières à la productivité et à la connexion humaine. 

Gurdeep Singh Pall, vice président de Microsoft.

ICE GeoAlert – l’application pour alerter immédiatement tous ses proches avec des alertes géolocalisées.

une application pour alerter ses proches  et sécuriser ses déplacements

une application pour alerter ses proches et sécuriser ses déplacements

L’application pour smartphone ICE GeoAlert est maintenant disponible pour iOS https://itunes.apple.com/fr/app/ice-geoalert/id878979639?mt=8 et Android https://play.google.com/store/apps/details?id=inl.ice&hl=fr

Le principe est simple et efficace, un bouton d’alerte sur son smartphone permet d’alerter une ou plusieurs personnes (des « Alertés ») et d’être immédiatement localisé.

En plus de connaître ma position géographique, les personnes alertées peuvent en cas d’urgence visualiser mon Carnet de santé (mes allergies, mes antécédents, mon médecin traitant…) (ça peut malheureusement servir…)

Cette appli permet aussi, en dehors de toute urgence, d’envoyer des positions pour indiquer un lieu de rencontre par exemple.

Son mode « Tracking » est un moyen de sécuriser le trajet de chaque membre de la famille (les adultes comme les enfants) : je démarre le tracking et si je ne l’arrête pas à temps, toutes mes positions GPS sont  envoyées au Cloud ICE GéoAlert toutes les 9 minutes.
Mon parcours tracé est visible par mes Alertés sur le Cloud. Les personnes alertées reçoivent également sur leur smartphone toutes mes traces en temps réel.

Avec la dernière version mise en ligne il y a quelques jours, la batterie du smartphone est moins sollicitée car un filtre permet de choisir la fréquence des traces de tracking (20 m en mode piéton, 75 en vélo, 300 en voiture et tous les 1 000 mètres en mode ECO).

Le Cloud permet de s’inscrire et de gérer son compte facilement : www.icegeoalert.com

Le Responsive Web Design : Le « must have » de la nouvelle génération de site internet.

Le Responsive  Web Design consiste à adapter le contenu et la finalité d’un site ou d’une application web afin que la navigation soit fluide, fonctionnelle et intuitive sur tous les terminaux et dimensions d’écran.

 

A quoi sert le Responsive Web Design ?

Grâce au code HTML et les feuilles de style CSS, l’interface est mise à jour en une seule fois, rapidement, et sur tous les supports. Cela permet de faire des économies dès la conception, puisque le temps passé sur les maintenances et les mises à jour est réduit.

Près d’un français sur deux se connecte sur internet via son mobile chaque mois. En 2013, 25,8 millions d’internautes se sont connectés via un téléphone portable. Ce sont donc de nombreuses cibles qui ne peuvent être atteinte que par le responsive web design, qui permet de diffuser de façon plus large.

Une interface responsive design a une adresse URL unique. Elle est accessible sur tous les supports, permettant au référencement naturel d’être encore plus efficace.

 

Comment mettre en place le Responsive Design ?

Cette approche du web novatrice nécessite une réflexion et un travail collaboratif avec différents professionnels : Des concepteurs, des ergonomes, des webdesigners, des intégrateurs et des référenceurs.

Il convient d’anticiper la mise en place du Responsive Web Design. Aussi peut-il être judicieux de commencer par penser à la version mobile de l’interface. De cette manière, elle ne proposera que l’essentiel et constituera la base du site web.

Ensuite, lors des étapes de la création de la version « ordinateur de bureau », qui sera plus complète, les différents concepteurs ne doivent pas oublier les contraintes inhérentes aux mobiles. Taille de l’écran, résolution, débit de l’échange de données… des détails qui font la base du projet.

 

Comment penser l’ergonomie ?

Inutile de faire des mises en page de type magasine ou des longs récits : ce n’est pas bien lisible sur les smartphones ou les tablettes. Privilégiez les blocs de contenus.

Pensez au tactile. La navigation doit être aussi facile que de faire glisser un doigt sur un écran. La zone des interactions doit être adaptée au toucher, tout comme les éléments sur lesquels on peut cliquer.

N’oubliez pas le clavier qui s’affichera sur le smartphone ou la tablette tactile. Bien souvent, il utilise la moitié de l’écran !  Ce n’est pas le cas pour tous les supports, mais c’est un point très important auquel il faut faire attention.

En résumé, il faut absolument garder à l’esprit que tout doit être facile et fluide, même sur une machine plus petite qu’une main. Pour se faire, il est bon de se mettre totalement à la place de l’utilisateur, et d’oublier tout ce qu’on a pu voir sur internet depuis les ordinateurs de bureau.

Pour finir, le meilleur moyen de ne pas se tromper et de produire une interface adaptée à tous les supports est de s’adresser à des professionnels expérimentés qui sauront designer vos idées tout en les numérisant.

S’identifier dans le Cloud via un compte personnel : attention danger!

Les réseaux sociaux font tomber la vigilance des internautes. Une tendance dangereuse se démocratise : De nombreux sites web proposent à présent de se connecter via leurs identifiant Facebook ou Twitter, libérant l’internaute d’une inscription, aussi simple soit-elle. Cette mode s’est étendue jusqu’au monde professionnel. Les employés se connectent à des plateformes B2B ou à des sites professionnels en utilisant leur profil de réseaux sociaux comme Linkedin ou Viadeo. Cette fonctionnalité, bien que pratique, est loin d’être sans risque.

Les comptes personnels dans le monde de l’entreprise

Se connecter à des services professionnels via des identifiants personnels peut s’avérer risqué, surtout pour les entreprises. En effet, le suivi d’activité de l’employé sera impossible s’il se connecte avec ses identifiants sociaux. Aussi, le pilotage de ses accès, le contrôle de ses actions et la vérification de l’identité de l’utilisateur ne pourra donc pas se faire. A noter aussi que si l’employé quitte la société, celle-ci n’aura pas les moyens de lui retirer l’accès aux plateformes professionnelles utilisées par l’entreprise.

Il est donc capital qu’une société d’informatique, ou un service informatique mette en place des dispositifs sécurisants ! En effet, à cause de cette utilisation des réseaux sociaux pour se connecter, des informations importantes sont transmises à Facebook, Google, Twitter. Ces mêmes sociétés se voient confiées les capacités de provisionnement ainsi que la gestion des comptes. L’organisation IT doit responsabiliser les employés, et les contraindre à utiliser leur ID professionnelle. Une politique de mot de passe n’est pas suffisante dans la mesure où les employés peuvent contourner les règles de connexion interne via Gmail par exemple. Il existe des solutions plus efficaces et plus adaptées comme des applications d’authentification.

Identité fournie par l’entreprise

Facebook, Twitter et Google n’ont pas le monopole pour fournir une identité à des individus. Chaque entreprise est en mesure de se porter garante de l’identité de son employé tout comme le font les réseaux sociaux précités. Il existe des technologies telles que OAuth ou OpenID qui sont utilisables par n’importe quelle société.

Pour maîtriser l’identité des collaborateurs, un Intranet peut être mis en place pour se connecter à plusieurs services tiers, tout en gardant un seul et même point d’accès. Les alternatives de portail interne dédié aux collaborateurs ou des produits de médiation d’identité sont autant d’autres moyens de garder le contrôle sur la situation et de réduire les risques potentiels.

Des conseils pour aborder le e-Commerce

La conquête de l’e-commerce

La France est seulement le 6ème pays le plus impliqué dans le commerce en ligne dans le monde. Chaque jour, plusieurs dizaines de e-boutiques sont créées. Ces français qui se lancent dans l’aventure rêvent de trafic, de notoriété, de positionnement, de ventes, de contacts… Et leurs rêves peuvent devenir réalité ! Une boutique sans frontière, visitable par n’importe qui depuis n’importe où, c’est un potentiel qu’il faut savoir exploiter ! La concurrence est rude, et le territoire numérique est disputé par de très nombreuses sociétés et personnes. Tout bon conquérant doit s’accompagner d’une armée et d’un stratège : Des professionnels du Web et un consultant !

Se faire accompagner par des professionnels

S’aventurer dans la jungle digitale avec des intuitions pour seules armes vous mènera tout droit dans un scénario de film d’horreur. Pour savoir comment utiliser les fils de la toile sans se prendre les pieds dedans, faire confiance à une SSII ou une agence digitale est fort recommandé. Pour un seul site web, de nombreux métiers sont sollicités : Développeurs, graphistes, référenceurs, rédacteurs… Autant de spécialistes qui vous feront gagner du temps et façonneront votre projet à votre idée et de manière solide.

Un créateur impliqué = Une e-Boutique qui a du succès

La réussite du projet dépend de tous les acteurs, mais surtout de celui ou celle qui est à l’initiative de l’aventure. L’idée du site est la base et l’essence du projet, et elle doit être pensée et réfléchie pour arriver à maturité et donner tous les fruits attendus.

Que ce soit un auto-entrepreneur ou une entreprise nationale, seul ce donneur d’ordres connaît ses forces et ses faiblesses ainsi que les opportunités et les menaces du domaine d’activité concerné. Tous les éléments doivent être pris en considération avant de se lancer, car les potentiels clients sont sans pitié, et ne s’intéresseront pas à des sites lambda ou mal pensés.

L’implication dans le projet se fait également une fois que le site est opérationnel. L’ajout de produits, la gestion des commandes, l’évolution des applications ou l’ajout de fonctionnalité doivent venir du propriétaire du site. Acheter une boutique sans l’approvisionner, l’animer et la rendre ergonomique revient à faire du troc dans son garage ! Pour être unique, un site a besoin de son créateur et d’un professionnel du web.

Un tiers des sociétés françaises optent pour la solution du Cloud

Le Cloud Computing a conquis les entreprises françaises petit à petit depuis ces trois deux dernières années. Toutefois, ce sont les petites et les moyennes entreprises qui ont le plus adhéré au Cloud Computing dans les systèmes de stockage et de gestion des données ainsi que dans tout leur système de communication interne.

Pourquoi on ne retrouve qu’un tiers des entreprises dans la statistique du Cloud ?

S’il a été prouvé que le Cloud Computing facilite la gestion d’entreprise dans tous les domaines, la majorité des entreprises françaises sont encore dans l’indécision face à l’adoption de ce système innovant. Les raisons qui poussent ces entreprises à hésiter sont nombreuses ; on peut en citer entre autres la peur de l’insécurité et les doutes économiques qui planent autour de la pratique. En outre, comme il s’agit d’une toute nouvelle façon de faire, les anciens après avoir échafaudé leur IT en interne n’ont pas le courage de refaire un nouveau parcours.

Cependant, il ne tient qu’à chacun d’essayer car si un tiers des entreprises françaises adhèrent totalement au Cloud aujourd’hui, il reste matière à réflexion pour les deux tiers !

Partenariat entre Microsoft et Oracle

Voici un partenariat productif qui n’est pas pour déplaire aux utilisateurs de Microsoft. Le partenariat entre Microsoft et Orale annoncé depuis Juin attire les professionnels qui ne peuvent fonctionner sans le Cloud Computing.

Les propositions des géants du logiciel

Pour le bonheur de tous, les logiciels d’Oracle sont aujourd’hui fonctionnels sur hyper-V et Windows Azure s’ils étaient déjà accessibles sur Windows Server. Mais encore, les utilisateurs peuvent déployer Oracle Linux sur Windows Azure avec ce partenariat. Toujours dans le but de donner le meilleur aux adeptes de Windows Azure ; Java, Oracle WebLogic Server, Oracle Database sont sur le point d’être mis en place pour offrir un meilleur support aux utilisateurs Windows désireux d’utiliser ces logiciels.

Les avantages de ce rapprochement

Le plus grand avantage de ce partenariat est la diversité des options offertes aux utilisateurs. Vient ensuite la facilité en gestion de Cloud Public et Cloud Professionnel. L’utilisateur dispose donc d’une ergonomie plus optimisée dans le stockage des donnés, le transfert de donné, la communication et bien d’autres. En outre, avec ce partenariat, Oracle assure la gratuité pour les licences des logiciels mis au service des utilisateurs Windows !

le Chromecast de Google est arrivé…

La frontière internet et TV brisée avec le Chromecast de Google

La télévision qui est la technologie la plus prisée dans le monde entier ne cesse d’évoluer avec le temps. Pour le bonheur de tous les foyers, la révolution technologique allie aujourd’hui la télé à Internet ; un rêve concrétisé par le Google TV et l’Apple TV entre autres.

Le Chromecast de google en bref

Récemment, après des travaux de recherche, Google a présenté cet été le gadget qui permet à tous de faire des contenus internet de poche, un divertissement collectif. Les utilisateurs de gadgets personnels tels que tablettes et Smartphones pourront faire partager leurs vidéos avec cette trouvaille qui est la clé Chromecast de Google. Cette révolution du Chromecast est en fait basée sur une clé HDMI qu’on connecte à un poste téléviseur afin de permettre aux téléspectateurs de voir en streaming les vidéos instantanément lus sur un téléphone ou une tablette. Cette diffusion est évidement possible grâce au WiFi.

Disponible aux Etats Unis et maintenant en europe

Ça y est le Chromecast est disponible en France. En effet,  la clé est aujourd’hui disponible pour la modique somme de 40-50 €. Pour ce prix raisonnable, la compatibilité de la clé HDMI Chromecast avec iPhone, iPad, Smartphones et tablettes Android est au rendez-vous. De plus, les applications favorites des amateurs de vidéos et musiques y sont déjà intégrées à l’exemple de Youtube et Pandora.

Alors, ne restez plus seul avec vos vidéos, partager les avec vos proches sur la télé du salon !

Avoir un site web mobile devient indispensable – Responsive Design

La technologie mobile est aujourd’hui très présente dans la vie des internautes. Les recherches sur le net se font partout, dans la rue, le bus, dans la salle d’attente du dentiste, dans son salon, au bureau….les accès aux courriels et aux réseaux sociaux sont facilités. Il est alors devenu indispensable d’avoir un site web mobile pour satisfaire au mieux les prospects et les clients de nos sites et des services qu’on y propose. Dans le cas d’un site e-commerce, l’adaptation mobile du site internet est encore plus d’actualité.

Le Responsive Design

Pour permettre à un site d’être attrayant et facile d’accès il est nécessaire de le faire adapter à la technologie mobile. Pour cela vous pouvez vous adresser à votre développeur web. Cette technologie s’appelle le Responsive Design et permet d’adapter le design de votre site au support que l’internaute utilise lorsqu’il va sur votre site.

L’ergonomie, va donc changer en fonction du device. Il ne sera pas tout à fait le même sur un smartphone, un ipad, un écran classique d’ordinateur.

Cette adaptabilité vous permet d’assurer que votre site est lisible sur tous les supports, ce qui va forcément augmenter votre taux de transformation.

Cloud computing, sa sécurité et sa fiabilité.

Pour des activités fondées sur le cloud, les premières exigences des utilisateurs sont la sécurisation des données  (le secret conservé des données) et leur fiabilité (c’est-à-dire pouvoir en disposer à tout moment). Comme le cloud est un nombre multiple de serveurs installés dans un nombre multiple de centre de données, les risques de pertes et de piratages est à maîtriser. Non seulement la sécurité des données est importante mais aussi la sécurité physique du centre où elles sont sauvegardées.

Comme les entreprises sont de plus en plus nombreuses à sauvegarder leurs informations et données secrètes et sensibles sur le cloud, les exigences de ces derniers en termes de sécurité et fiabilité du cloud computing sont de plus en plus vives.  Déjà pour commencer, les utilisateurs peuvent choisir des mots de passe plus renforcés afin d’accéder aux services de cloud, c’est la première étape de la sécurisation. Dans un second temps, la méthode la plus sure est de rajouter une identification supplémentaire dans le but de prouver l’identité de l’utilisateur, c’est ce qui s’appelle authentification à deux ou plusieurs facteurs.