Tag Archives: smartphone

Un smartphone doté d’un capteur solaire

Wysips a créé un smartphone doté d’un capteur solaire

Encore une innovation remarquable dans le monde du smartphone, la sortie du premier smartphone fonctionnant essentiellement avec l’énergie solaire a eu lieu fin Février. En effet la société française Wysips a mis sur le marché ce smartphone doté d’un capteur solaire.

Une technologie de pointe pour un appareil de pointe.

Le nouveau smartphone solaire est équipé d’un film transparent photovoltaïque qui a été placé sous l’écran du téléphone qui va lui permettre de se recharger avec la lumière du soleil ou la lumière artificielle.

Ce composant transparent sera relié à une puce électronique qui aura pour mission de transformer l’énergie solaire en énergie électrique nécessaire à l’autonomie de la batterie du smartphone. Ainsi, cette nouvelle technologie, non seulement, permettra l’accroissement de l’autonomie parfaite du téléphone mais permettra aussi de diminuer la taille de la batterie.

Ce smartphone solaire créé par cette start-up peut donc être le premier d’une longue série qui va révolutionner le monde de la téléphonie et de l’informatique. Attendons-nous à découvrir prochainement des tablettes et des Ipod  à énergie solaire. Qui sait ?

Des puces Broadcom Wi-Fi 802.11ac pour les tablettes, les smartphones et les ordinateurs

On peut dire que la norme Wi-Fi 802.11ac est maintenant bien lancée car la liste des puces compatibles pour les tablettes, les smartphones et les ordinateurs commencent à s’allonger.

C’est l’industriel Broadcom qui a débuté les hostilités en présentant à Las Vegas au début de l’année le premier circuit intégré supportant le standard Wi-Fi ac.

Il a aussi annoncé récemment que sa puce BCM4335, compatible 802.11ac et pouvant équiper des terminaux mobiles comme les smartphones et les tablettes, allait être fabriquée à grande échelle.

Il faut cependant compter 6 mois à un an avant la sortie des premiers équipements dotés de la puce. Mais cela n’est pas suffisant, il ne faut pas non plus oublier de s’équiper en matériels réseaux compatibles avec le Wi-Fi 802.11ac (routeur,  etc.) pour vraiment bénéficier du sans fil à très haut débit.

Cette puce produite par Broadcom est rétrocompatible avec la norme Wi-Fi actuelle qui est le 802.11n. Elle fonctionne en effet dans la bande des 5 GHz ce qui la rend plus facilement adaptable pour les fabricants d’équipements réseaux.

A part la gestion du Wi-Fi, cette puce Broadcom comporte aussi la fonction Bluetooth 4.0 et un tuner FM.

Plus de données et plus vite avec la 4G

Grâce à ses caractéristiques techniques, la technologie 4G permet d’envoyer des données à plus grande vitesse et cela, sur une plus longue portée par rapport aux précédents standards.

En particulier, la 4G offrira aux smartphones et tablettes tactiles un accès plus rapide à Internet et facilitera l’envoi de données très lourdes pour les ordinateurs portables.

L’objectif de ce nouveau standard pour la téléphonie mobile est en effet d’atteindre le débit réel de 1 Gbit/s sans le réduire à la périphérie des cellules.

Plusieurs usages sont ainsi particulièrement dédiés à la 4G dont les jeux en réseau, la lecture de vidéo en streaming, l’utilisation de la télévision mobile personnelle et les téléchargements.

En outre, la communication en mode vidéo se fera sans latence si bien que la vidéoconférence sera aussi plus généralisée. D’une manière générale, le transfert de données vers des terminaux compatibles 4G sera plus rapide.

Le déploiement progressif de la 4G entrainera certainement le développement du marché des applications mobiles et des services.

C’est donc le moment de chercher le bon service informatique spécialisé dans les sites mobiles et les applications pour iPhone, iPad, Android…. Nul doute que la fréquence des visites sur tous les sites internet qui proposent des contenus multimédia sera plus élevée avec l’avènement de la 4G.

Les raisons qui expliquent le passage vers la 4G

La 3G est arrivée en France en 2004. Actuellement, cette troisième génération de téléphonie mobile n’est pas encore totalement exploitée.

D’autant plus que les équipements nécessaires à son exploitation ont une durée de vie de 15 ans. On peut alors se demander pourquoi tout de suite passer à la 4G qui nécessiterait de nouveaux investissements, dont notamment le remplacement des antennes relais.

La 3G, particulièrement sa version HSPA+, a permis l’accès à Internet à haut débit à partir de terminaux mobiles en sa qualité de réseau de données.

La vente et l’utilisation des équipements compatibles avec ce service ont donc tout naturellement grimpé si bien que le trafic IP mobile a aussi augmenté.

En effet, accéder aux réseaux sociaux, naviguer sur le web, partager des fichiers et télécharger des vidéos sur Youtube à partir de son smartphone sont actuellement des activités courantes.

Nécessairement, l’infrastructure du réseau IP doit donc être étoffée, ce qui sera chose faite avec le passage vers la 4G.

Le déploiement de la 4G permet en effet de limiter la congestion du réseau 3G sans parler de son débit élevé et de l’interactivité qu’elle offre. D’ailleurs, la 4G autorise l’optimisation automatique du réseau.

Néanmoins, sa couverture ne sera vraiment effective qu’en 2015-2016.

La 4G bientôt disponible dans le métro

En ouvrant ses stations de métro aux opérateurs téléphoniques, la RATP va permettre à ses usagers d’avoir accès au très haut débit mobile.

La société de transports en commun de Paris a en effet conclu un accord avec la SFR pour le déploiement de la 3G et la 4G sur ses lignes. Jusqu’à maintenant, seuls les abonnés mobiles de l’opérateur de téléphonie pouvaient  bénéficier de cet accord de partenariat non-exclusif.

Cependant, les autres opérateurs de téléphonie pourront toujours revenir dans la course en déployant leur propre réseau s’ils arrivent à une entente avec la RATP.

Grâce à cet accord, les services internet mobiles seront accessibles sur les smartphones et les tablettes des abonnés de SFR aussi bien dans les stations de métro que dans les gares RER mais également sur les quais et dans les trains.

Pour commencer, SFR va d’abord déployer la 3G à partir de la rentrée 2012 sur les stations Châtelet et Gare de Lyon, l’opérateur prévoyant de couvrir les lignes du RER A et B en 2013. Sensé durer 12 ans, l’objectif de l’accord est surtout la couverture totale de la station de la RATP d’ici fin 2015.

Convergence entre le Wi-Fi et la téléphonie mobile

La norme Wi-Fi et les standards de téléphonie mobile successifs ont chacun permis de se libérer du câble en offrant un réseau de transmission sans fil. La convergence entre les 2 technologies s’est donc avérée comme une évidence, son application la plus significative étant l’itinérance entre la 3G+ et le Wi-Fi.

Dans le même registre, la 4G et le standard IEEE 802.11ac sont les plus récentes évolutions des technologies des réseaux mobiles et leur convergence est aussi évidemment très attendue.

Réservée aux abonnés mobiles souscrivant à un forfait spécifique, cette convergence permet de limiter la saturation du réseau téléphonique.

Pour bénéficier du service, il faut activer la fonctionnalité une première fois sur son smartphone ou sa tablette. Il est ensuite disponible à chaque fois qu’on passe à proximité d’un hotspot Wi-Fi appartenant à son opérateur téléphonique.

Néanmoins, certains réseaux Wi-Fi sont sécurisés et exigent la connaissance du mot de passe. Sinon, une perte du signal est inévitable quand on s’éloigne du hotspot.

La convergence entre le Wi-Fi et la 3G/4G repose sur le protocole d’authentification EAP-SIM ou Extensible Authentication Protocol for GSM Subscriber Identity Module et exige un terminal mobile compatible.

Par ailleurs, une norme hotspot 2.0 est en cours de test par la Wireless Broadband Alliance. Cette entité a comme objectif la multiplication par 4 du nombre des hotspots Wi-Fi d’ici 2015.

Les différentes fonctionnalités du Samsung Galaxy S III

Le dernier smartphone haut de gamme de Samsung dispose de plusieurs fonctionnalités qui sont accessibles à partir dela surcouche TouchWizz, ajoutée par le constructeur sur l’Androïd 4 natif. L’assistant vocal S-Voice figure parmi les plus utiles.

Il permet en effet d’envoyer des SMS, de prendre une photo ou de programmer une alarme juste en parlant au téléphone et cela grâce à un logiciel de reconnaissance vocale.

Le Smart Alert est aussi une fonction très utile qui signale par une vibration particulière les appels manqués ou les nouveaux messages reçus en votre absence. D’ailleurs, avecla fonction Direct Call, le S III lance automatiquement un appel vers la personne dont vous venez de recevoir un mail ou un SMS ou dont vous visionnez le profil Facebook en portant l’appareil à votre oreille.

Le Samsung Galaxy S III est aussi munie dela fonction Smart Stayqui empêche les mises en veille automatique lorsqu’un regard est posé sur lui. Sinon, on peut également parler de la fonction de reconnaissance des visages, Social Tag, ou du partage de contenu par NFC avec S-Beam.

Dans un autre registre, le Pop up play autorise l’exécution simultanée de plusieurs opérations avec le S III. Ainsi, cette fonction permet de réduire une vidéo en cours de lecture, de l’afficher sur une autre page et d’envoyer un email par exemple.

 

Le Samsung Galaxy S III

Lancé officiellement à Londres le 3 mai 2012, le Samsung Galaxy S III est disponible en France depuis le 29 mai 2012. Décliné dans un coloris blanc et bleu, ce smartphone coréen est proposé dans trois versions (16 Go, 32 Go ou 64 Go) d’espace de stockage et dispose d’un lecteur de cartes micro SD jusqu’à 64 Go.

Il est très fin avec seulement 8,3 mm d’épaisseur et pèse 133 grammes, soit17 grammesde plus que son prédécesseur.

Ce smartphone haut de gamme embarque le fameux Androïd 4.0, plus connu sous le nom d’Ice Cream Sandwich, auquel le constructeur coréen a ajouté sa surcouche logicielle TouchWizz.

En outre, il fonctionne avec le processeur quadruple-cœur Samsung Exynos 4 dont la fréquence de travail est de 1,4 GHz et dispose d’une RAM de 1 Go. Par ailleurs, il supporte les réseaux 3G+ et 4G LTE et est compatible avec le Bluetooth, le Wifi et la NFC.

Par ailleurs, le S III est équipé d’un écran Super AMOLED HD de4,8 pouces(1280 x 720 pixels), d’un capteur frontal avec rétro-éclairage de 1,9 Mpixels et au dos, d’un APN de 8 Mpixels.

En particulier, il est intéressant de noter que le verre de l’écran tactile est du type Gorilla Class 2.

Windows Phone 7 en cours de mise à jour

Windows Phone 7 est la plateforme logicielle réservée aux smartphones développée par la firme de Redmond et qui remplace l’ancien système Windows Mobile. Lancée en octobre 2010, elle a connu plusieurs mises à jour dont la dernière version stable – 7.5 – est sortie en janvier 2012.

Par ailleurs, le nom de la prochaine mise à jour -la 7.5 Refreshou Tango – est déjà connu même si sa date de sortie officielle n’est pas encore dévoilée. Sinon, une autre mouture, dénommée Windows Phone 8 ou Apollo est déjà en cours de développement et pourrait sortir vers la fin de l’année.

Windows Phone 7 permet à des logiciels Microsoft (la suite Office, etc.) de fonctionner sur un smartphone. Il possède en outre un menu contextuel plus élargi que les versions précédentes avec une interface nommée Metro.

Il propose également un portail de téléchargement de vidéo, de musique et d’applications appelé Windows Phone Marketplace.

Parmi les constructeurs qui ont lancé des smartphones sous Windows Phone 7, on peut citer HTC, Samsung et Dell. Sinon, le Nokia Lumia 610 présenté lors du dernier MWC tourne sous la version Tangode Windows Phone 7.

Le système d’exploitation mobile iOS

iOS est le système d’exploitation développé par Apple pour ses produits phares iPhone, iPad et iPod touch. C’est un logiciel au code fermé si bien que ses versions ne sont pas identiques pour les smartphones, les tablettes tactiles et iPod. Les applications disponibles pour ces différents produits présentent également quelques spécificités propres à l’appareil utilisé  (iPhone, iPad ou iPod touch).

 

Objective C et AppStore pour iOS

Le langage de programmation natif de l’iOS est l’Objective C. La première version du système d’exploitation d’Apple est sortie le 29 juin 2007 avec le lancement de l’iPhone. Les adeptes d’iOS trouvent que c’est un système d’exploitation fluide, ergonomique et intuitif. iOS se caractérise également par ses plus de 200 000 différentes applications, disponibles à partir du portail AppStore qui est le kiosque d’applications mobiles dédié aux appareils Apple.

 

Des dénominations originales pour les versions successives d’iOS

Apple a choisi pour la plupart des noms de stations de ski (californiennes) pour différencier les versions successives de son système d’exploitation mobile. Ainsi, la iOS 1.0 est connue sous le nom d’Alpine, la 2.0 Big Bear, la 3.0 Kirkwood et la 4.0 Apex. En particulier, la version 5.0, dénommée Telluride, est sortie le 4 octobre 2011.

Néanmoins, il existe aussi des versions intermédiaires telles que la 3.1 Northstar, la 4.3 Durango et la 5.1 Hoodoo.